31 mars 2017

Six degrés de liberté

Auteur : Nicolas Dickner
Editeur : Editions du Seuil
Littérature québécoise
Parution : 5 Janvier 2017   -   320 pages



Ma note :

Quatrième de couverture :
" C'est l'histoire d'une jeune fille qui désire repousser les limites de l'expérience humaine, d'un hacker qui veut optimiser la circulation mondiale des bananes et des coussins, d'une employée de la gendarmerie qui rêve d'en finir une bonne fois pour toutes avec la géographie, d'un conteneur fantôme qui sillonne les mers et les écrans d'ordinateur, d'un septuagénaire qui perd un boulon, d'une acheteuse compulsive bipolaire, de six perruches et d'un chat intermittent, tous unis dans un jeu de société à l'échelle planétaire dont personne ne connaît les règles. En somme, l'histoire d'un voyage qui échappe aux lois de la gravité, au-delà, bien au-delà, de six degrés de liberté."

Mon ressenti :

Nicolas Dickner, romancier montréalais, nous livre ici une intrigue originale sur fond de piratage informatique. Fruit d'innombrables recherches sur le transport maritime moderne, l'auteur a mis cinq années à construire l'histoire. Le titre du livre "Six degrés de liberté" est une expression utilisée en mécanique qui désigne les six mouvements d'un objet dans l'espace. 

29 mars 2017

Une anglaise à bicyclette

Auteur : Didier Decoin
Editeur : Editions du Stock
Parution : 01/06/2011 (30/05/2012 en format poche)
Littérature française   -   336 pages


Ma note :


Jayson Flannery, photographe anglais, se trouve en Amérique du Nord lors du massacre d'une tribu Sioux à Wounded Knee en 1890. Arrivé par bateau sur le continent, il souhaite photographier le peuple indien :
"En venant en Amérique, Jayson se proposait de réaliser des portraits de vieilles femmes Lakotas aux fins d'illustrer un ouvrage auquel il travaillait depuis plus de six ans. Aucune autre ethnie, pensait-il, ne présentait des visages aussi ravinés, plissés, chiffonnés."
Finalement, il finit par prendre des clichés des corps des victimes.
Peu de temps après le drame, il arrive dans l'église du village voisin où sont accueillis les blessés, il se voit alors confier une petite indienne, sauvée, qu'il conduit dans un orphelinat à New York avant de se rendre au port pour reprendre le bateau pour l'Angleterre. 
Cependant, envahit par un sentiment de culpabilité, il retourne chercher l'enfant et l'emmène avec lui. 
S'ensuit alors l'évolution de leur histoire les années qui vont suivre dans l'Angleterre victorienne jusqu'aux environs de la 1ère Guerre Mondiale.

21 mars 2017

Dans l'ombre

Auteur : Arnaldur Indridason
Editions Métailié, Bibliothèque nordique
Polar islandais
Parution le 2 Février 2017   -   352 pages


Ma note :

En 1941 en Islande, période de l'occupation de l'île par les troupes militaires britanniques et américaines, on retrouve le corps d'un homme dans un appartement à Reykjavic. Eyvindur Ragnarsson, représentant de commerce, a été tué d'une balle dans la tête. Son assassin a pris le temps de dessiner une croix gammée sur le front. Le crime ayant été commis avec une arme militaire, l'enquête est confiée à Thorson, policier militaire et à Flovent, policier criminel de Reykjavic, La victime a été retrouvée dans l'appartement de Felix Lunden, également représentant de commerce, fils d'un ancien médecin nazi installé en Islande avant la guerre. L'enquête va connaître des rebondissements tout au long de l'intrigue où tout sera mis en oeuvre pour découvrir l'assassin de Eyvindur. La victime a-t-elle un lien avec le nazisme ? Quels sont ses liens avec Felix Lunden ? Ce dernier est-il l'assassin ?
Depuis la découverte du corps, Felix Lunden a disparu. Tous les soupçons se portent sur lui. Flovent et Thorson vont activement partir à sa recherche. L'enquête qu'ils vont mener va nous conduire sur les traces de l'espionnage militaire pendant l'occupation de l'Islande par les troupes militaires étrangères.

08 mars 2017

Les larmes noires sur la terre

Auteur : Sandrine Collette
Éditions Denoël, collection"sueurs froides"
Littérature française
Parution : 02/02/2017   -   336 pages

Ma note :

Moe, 26 ans, quitte l'homme avec qui elle vit depuis 6 ans et part avec son bébé chez une amie. Ne trouvant pas de travail, cette dernière les met dehors tous les deux. N'ayant nulle part où aller, elle traîne dans les parcs ou à l'hôpital s'il fait trop froid, jusqu'au jour où les services sociaux interviennent et la conduisent, avec son enfant, dans un centre d'accueil. Il s'agit d'un lieu dénommé "la Casse", où les "déshérités" sont logés dans des carcasses de voitures. Moe et son bébé auront un nouveau logement : une 306 grise sans sièges arrières, avec pour seul confort deux couvertures.
Le comble: il faudra travailler dur aux champs pour payer le loyer de cette carcasse. La distribution de nourriture se fait une fois par semaine. La seule façon de partir de cette ville : payer 15.000 €, soit des années à survivre dans ce lieu où la violence et l'anarchie sévissent. Seule la loi du plus fort s'applique.
Comment Moe va-t-elle survivre dans ce lieu ? Va-elle pouvoir partir et retrouver une vie normale ?

04 mars 2017

Mars 2017


Voici les 2 cadeaux soigneusement emballés que je viens de récupérer dans ma librairie préférée !
Je reçois chaque mois 2 livres choisis par mon libraire après avoir reçu un bon cadeau à Noël par mon cher et tendre époux 😙